Châteaux

Imprimer

LE CHATEAU ET LE MOULIN DE RIANWELZ (COURCELLES)

rianwelz

Aujourd'hui occupé par des particuliers, le château de Rianwelz existait déjà au XIème siècle, même si les bâtiments actuels datent du XVIème. Au temps des seigneuries, s’y succédèrent la famille de Namur, la famille de la Hamaide, les Marquis de Trazegnies et les Marquis de Chasteler, derniers seigneurs de Courcelles-Rianwelz.

Le château a subi au fil du temps maintes transformations. Ce fut notamment le cas suite à un incendie provoqué par les troupes françaises en 1794. La partie la mieux conservée est celle qui comprend le donjon.

Après avoir été transformé un temps en brasserie, la demeure subsiste actuellement à l’état de ferme.

Un moulin banal – appartenant au seigneur, mais utilisable par la population moyennant redevance – était greffé au château. Privatisé à la fin de l'Ancien Régime, il fonctionna jusque dans les années 1950, mais fut ensuite en partie détruit par un incendie. Il fut ensuite transformé en commerce de farine, graines, outillage de jardin, etc.…

LE CHATEAU DE TRAZEGNIES

alt

Forteresse du XIe siècle construite par Gilles Ier, le château appartenait à une des plus illustres familles d’Europe : les Marquis de Trazegnies. Parmi eux, plusieurs participèrent aux croisades, l'un fut connétable de France sous St Louis et un autre épousa l'Infante Isabelle du Portugal par procuration pour son souverain Charles-Quint.

Saccagé et incendié en 1554 par les troupes du roi de France Henri II, le château fortifié fut reconstruit en 1557. Il possède encore des caves romanes datant du XI ème siècle et la partie inférieure de son châtelet d'entrée est un vestige du XIIIème.

La façade du corps de logis, érigé au début du XVII ème par Gilles-Othon de Trazegnies, est un témoignage presque unique en Belgique de l'architecture Louis XIII.

En 1862, à la mort du dernier Marquis de Trazegnies de la branche aînée, le domaine passa à sa nièce puis fut repris en 1891 par une société charbonnière. Cette dernière le morcela avant de le revendre à des particuliers qui, à leur tour, le cédèrent à l’Etat en 1913.

Laissé à l’abandon et menacé d’être rasé, le château fut cédé par l’Etat en 1926 à une société coopérative « Les Amis du Château de Trazegnies » constituée à l’instigation de l’architecte Marcel Simon afin de le conserver et de le mettre en valeur.

Après d'importants travaux de rénovation, subsidiés par la Fondation François Dubois du nom d'un industriel et mécène local, pour une valeur totale de près de 1,30 millions d'euros (dont un cinquième pour l'aménagement des abords et du parc), le château de Trazegnies offre aujourd'hui au visiteur un visage digne de son lustre d'antan.

Aujourd’hui théâtre de nombreuses manifestations culturelles, le château abrite aussi un musée dédicacé aux métiers d'antan. Ses caves voûtées renferment le matériel destiné à la fabrication du vin élaboré avec les fruits du vignoble installé sur le terril voisin de Chapelle-lez-Herlaimont.

Dans la majestueuse cour du château, un vénérable platane vieux de près de 300 ans étend sa ramure sur une envergure de 45 mètres! Lors d'un mesurage réalisé en 1998 à 1 mètre du sol, le tronc de cet arbre remarquable classé présentait une circonférence de 4,60 mètres!

alt

 

http://www.chateaudetrazegnies.be

LA DREVE DE L'ANCIEN CHATEAU DE GOUY-LEZ-PIETON

A Gouy-lez-Piéton, face à la chapelle (1692) du château disparu,  une fort jolie drève conduit à la ferme du Château.

alt

De hauts arbres séculaires bordent ce chemin privé.

 

joomla 1.6 themesparty poker bonus
Copyright © 2017 Administration Communale de Courcelles. Tous droits réservés.
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous GNU General Public License.
Blue Joomla templates by Party Poker bonus